Save on Energy
a bedroom space heater

Guide d’achat : Les chaufferettes pour la maison

Ce qu’il faut savoir sur les économies d’énergie avant d’acheter une chaufferette pour la maison.

Lorsqu’arrive le temps froid en Ontario, beaucoup d’entre nous songent à utiliser une chaufferette pour rester au chaud et consommer moins d’énergie à la maison. Si vous souhaitez en acheter une, voici ce qu’il faut garder à l’esprit pour économiser de l’énergie.

Les chaufferettes permettent-ils de véritables économies d’énergie?

Les chaufferettes électriques peuvent vous aider à économiser de l’énergie. Sous quelles conditions? Il faut d’abord réduire le chauffage ailleurs dans la maison, puis n’activer la chaufferette que pour chauffer les pièces que vous utilisez.

Que le système de chauffage soit au gaz ou électrique, le fait de régler le thermostat à une température plus basse et d’utiliser une chaufferette pour chauffer une pièce à la fois, comme un bureau à domicile, vous permettra d’économiser de l’énergie au total. De nombreux appareils de chauffage domestiques en Ontario fonctionnent au gaz naturel, mais comme ils nécessitent aussi de l’électricité pour actionner le moteur, une température plus basse permet d’économiser sur les deux.

Cependant, si vous gardez les plinthes électriques ou l’appareil de chauffage de la maison en marche comme à l’habitude, et que vous activez une chaufferette pour plus de chaleur, vous utiliserez simplement plus d’énergie, ce qui vous coûtera plus cher.

Quel chaufferette est la plus écoénergétique?

Contrairement à de nombreux autres appareils électroménagers et électroniques, les chaufferettes ne sont pas certifiées dans le cadre du programme ENERGY STAR. Cela est dû au fait que toute chaufferette électrique est efficace à 100 % pour convertir l’électricité en chaleur. La bonne nouvelle est que, d’un point de vue écoénergétique, vous pouvez comparer quel modèle consomme plus ou moins d’énergie simplement en vérifiant le nombre de watts indiqué sur l’emballage. Si deux modèles offrent le même nombre de watts, ils consommeront la même quantité d’énergie s’ils sont utilisés dans les mêmes conditions et pendant la même durée. Vous devez donc choisir la puissance la plus faible qui répond à vos besoins afin d’éviter de surchauffer votre espace et de supporter des coûts d’électricité inutiles.

De quelle quantité de chaleur ai-je besoin?

Alors, comment choisir la puissance dont on a besoin?

De nombreux appareils vendus comme offrant le chauffage complet d’une pièce consomment environ 1 500 watts, puisque c’est le maximum que l’on peut brancher sur une prise murale en toute sécurité. Il est souhaitable de ne rien brancher d’autre dans la même prise afin d’éviter de surcharger le circuit (voir la section sur la sécurité ci-dessous).

Les fabricants et les détaillants suggèrent souvent une capacité de chauffage d’une pièce de 10 watts par pied carré. Ainsi, une chaufferette de 1 500 watts fonctionnerait bien pour une pièce de 150 pieds carrés.

Les petits radiateurs personnels offrent environ la moitié de cette puissance. Pour simplement rester au chaud dans un endroit, disons à votre bureau, le meilleur choix serait un radiateur personnel, comme les modèles de table. Un plus grand radiateur pourrait s’avérer un meilleur choix si on veut réchauffer une pièce entière.

Quel type de chaufferette devrais-je choisir?

En plus de choisir la taille adéquate, il faudra décider du type de chaufferette qui répond le mieux à vos besoins. La plupart des modèles sont offerts dans une variété de tailles, sauf les radiateurs à l’huile qui sont généralement plus grands. De nombreux modèles disposent également de plusieurs réglages de chaleur afin de consommer moins de watts (et moins d’énergie) à des réglages plus bas.

Voici les types courants de chaufferettes disponibles sur le marché :

fan-forced space heater

Radiateurs à convection forcée

Les radiateurs à convection sont offerts en diverses tailles et chauffent en peu de temps, ce qui en fait un bon choix pour réchauffer une pièce rapidement. Ces radiateurs utilisent différents types d’éléments chauffants, comme la céramique, pour chauffer l’air ambiant. L’air chaud s’élève (naturellement ou à l’aide d’un ventilateur) tandis que l’air frais est poussé vers le bas, où le radiateur le réchauffe.

De nombreux radiateurs à convection sont dotés d’un ventilateur fixe ou oscillant qui sert à répartir l’air chaud. Certains modèles peuvent également activer seulement le ventilateur, de sorte que l’on peut utiliser le radiateur électrique pendant les mois plus chauds.

Cependant, on suggère aux personnes souffrant d’allergies ou d’asthme d’éviter un modèle avec ventilateur qui pourrait souffler de la poussière et des allergènes. Les modèles avec ventilateur peuvent aussi être plus bruyants, il faut donc en tenir compte si on veut utiliser le radiateur pendant la journée de travail ou pendant la nuit.

infrared space heater

Radiateurs radiants ou à infrarouge

Les radiateurs radiants, dont les radiateurs à infrarouge, fournissent une chaleur directe sur un objet, ou dans ce cas-ci, sur une personne, plutôt qu’à l’air ambiant. Cette chaleur est semblable à celle ressentie au soleil ou près d’un feu de camp. Le radiateur radiant s’avère un bon choix si vous restez généralement au même endroit et voulez de la chaleur directe pour vous réchauffer. Cependant, ces modèles pourraient être plus chers.

oil-filled space heater

Radiateurs à l’huile

Les radiateurs à l’huile sont généralement plus gros et s’avèrent un bon choix pour réchauffer une pièce entière. L’huile diathermique dans l’élément chauffant de ces appareils se réchauffe, ce qui fournit une chaleur rayonnante à proximité, mais réchauffe aussi l’air par convection naturelle (sans ventilation). Les radiateurs à l’huile mettent plus de temps à se réchauffer et à refroidir après avoir été éteints. Ce changement de température graduel pourrait procurer plus de confort que les radiateurs qui soufflent de l’air chaud, mais qui se refroidissent immédiatement. Les modèles à l’huile conservent également bien leur chaleur, offrant une chaleur résiduelle après leur arrêt. Cela permet de demeurer au chaud sans utiliser d’énergie.

Ces modèles sont généralement plus gros, donc ils ne sont pas aussi faciles à transporter d’une pièce à l’autre que d’autres modèles. Ils sont aussi généralement plus chers que certains autres types de radiateurs.

micathermic space heater

Radiateurs micathermiques

Ces radiateurs sans ventilateur de type panneau réchauffent à la fois par convection et par chaleur radiante. Les panneaux sont fabriqués à partir de feuilles de mica, un genre de minerai. La chaleur irradie du panneau et se répand par convection naturelle pour chauffer la pièce. Cette option pourrait s’avérer un bon choix si l’on cherche à chauffer un espace pendant une longue période.

Choisissez les fonctions qui vous conviennent

Bien que les chaufferettes dotés de la même puissance soient tout aussi écoénergétiques, certaines fonctions pourront vous aider à économiser l’énergie et à tirer le meilleur parti de votre achat. Voici quelques fonctions à considérer :

  • Thermostat programmable. Un thermostat réglable permet de sélectionner la température idéale que l’on veut maintenir avec la chaufferette, de façon à ne pas gaspiller d’énergie inutilement.
  • Plusieurs réglages de chaleur. Certains modèles de chaufferettes sont offerts avec divers réglages, notamment un « mode écologique » qui utilise moins de courant lorsque vous avez besoin de moins de chaleur. 
  • Minuterie. Une minuterie avec arrêt automatique permet de ne faire fonctionner le radiateur que pendant un certain temps si on oublie de l’éteindre en quittant une pièce. 
  • Éclairage. Certaines chaufferettes sont dotées de lumières qui imitent la chaleur et peuvent ajouter à l’ambiance d’un espace, vous pouvez donc opter pour un modèle qui rayonne d’un éclat chaleureux. Cependant, gardez à l’esprit que l’appareil ne chauffe pas physiquement plus ni de façon plus efficace, alors si le modèle coûte plus cher en raison des fonctions d’éclairage, le coût supplémentaire pourrait ne pas en valoir la peine.
  • Portabilité. Demandez-vous si vous souhaitez utiliser la chaufferette à plus d’un endroit à divers moments de la journée. Certains modèles sont munis de roues qui facilitent le déplacement. De nombreuses chaufferettes sont également dotés de télécommandes qui permettent d’ajuster la température depuis l’autre bout de la pièce.
     

N’oubliez pas la sécurité de la chaufferette

Bien que les chaufferettes ajoutent au confort, elles peuvent également poser des risques d’incendie si l’on n’est pas prudent. Gardez ces conseils à l’esprit :

  • Avant d’acheter, consultez l’étiquette pour la certification de sécurité. Recherchez un modèle approuvé par une agence de normalisation reconnue, comme l’Association canadienne de normalisation (CSA) ou Underwriters Laboratories (UL). 
  • Recherchez les caractéristiques de sécurité. Lorsque vous magasinez, choisissez un modèle avec la fonction « anti-renversement » et d’arrêt automatique qui éteint l’appareil s’il se renverse ou s’il commence à surchauffer.
  • Branchez toujours le radiateur directement dans la prise murale. Les barres d’alimentation sont souvent une bonne façon d’économiser l’énergie, mais pas pour les chaufferettes. Les barres d’alimentation ne sont pas équipées pour gérer la puissance admissible nécessaire aux chaufferettes; ces dernières peuvent donc surchauffer et prendre feu. De plus, n’utilisez jamais une rallonge avec une chaufferette pour la même raison. Enfin, ne placez pas le cordon de la chaufferette sous un tapis, car il pourrait surchauffer et créer un risque d’incendie.
  • Éloignez les chaufferettes des meubles, des rideaux et de l’eau. Ne recouvrez jamais la chaufferette de quoi que ce soit, comme des vêtements. Ne laissez pas le radiateur entrer en contact avec de l’eau, car il pourrait causer un court-circuit.
     

Revoyez vos besoins en chauffage

Si vous êtes à la recherche d’une chaufferette, il pourrait être judicieux de repenser le chauffage de la maison en général.

« Si vous cherchez simplement à diminuer le chauffage central et à chauffer un espace plus petit à la fois, alors les chaufferettes sont une bonne option », dit Dixon. « Mais si vous trouvez que votre maison est généralement remplie de courants d’air ou qu’elle n’est pas aussi chaude qu’elle devrait l’être même lorsque le chauffage central fonctionne, le temps est peut-être venu de faire d’autres améliorations. »

Des rénovations telles qu’une amélioration de l’isolation, le remplacement des fenêtres ou le remplacement du chauffage central ou de la source de chauffage primaire peuvent s’avérer nécessaires. Cependant, il existe également des mises à niveau simples et relativement peu coûteuses qui peuvent vous aider. Pendant les mois plus froids, par exemple, vous pouvez inverser la rotation d’un ventilateur de plafond afin de redistribuer l’air chaud qui arrive au plafond. Un coupe-froid autour des portes et des fenêtres pour sceller les fuites d’air est également un bon moyen de garder la maison plus confortable et d’économiser l’énergie.

N’oubliez pas : de petits pas peuvent faire une grande différence. Obtenez plus de conseils pour économiser de l’énergie à la maison.